CHRONIQUES CHANGOLOS

pour te tenir au courant del rio Chango

mercredi, octobre 29, 2003

Des p'tites nouvelles expresso 

Les Chroniques Changolos seront maintenant en blague et aussi en blog.

La belle tournée en Abitibi vennant tout juste de se terminer, Lundo et quelques companeros prennent une des deux vans et font immédiatement le retour à la maison dans la nuit pour être à temps pour l'arrivée de la petite Zia ... et celle ci ce fait attendre jusqu'a mardi (le 28 octobre) pour venir en ce monde.

Les prochains jours vont être repet, repet...bébé, bébé, prestation acoustique live sur Canalvox,
repet, repet...bébé, bébé et toutes les préparations pour la grande fiesta "CARNAVAL DE LOS MUERTOS" au Spectrum ce vendredi. C'est pour cela que je fait moi-même le message.
Il va y avoir mucho invités et de sons nouveaux et tout sera bien tight.

Et de nouveau merci à toute la banda qui est venu au loft de Tshi à plusieurs reprises pour les journées papier maché pleine de bonne humeur, bouffe et musique éclectique. Martine Galarneau va maintenant leur donnés de la couleur juste à temps pour vendredi.

posted by vlada 23:12

jeudi, octobre 09, 2003

3-4 OCTOBRE-Tournée dans l'creux du Saguenay: Cégeps de St Félicien et Chibougamau  

On en a tu fait à ton goût des blagues de potaches à deux francs sur le compte de notre fraternel et dévoué bassiste ? "Tu chies mou Gaboo","Tu chies d'bout Gaboo" et j'en passe ... une belle tournée, un peu loin, mais bon, un peu frette, mais qu'est-ce tu veux on peut pas tout avoir dans vie, tsé ... De toute évidence, y'en aura pas d'facile ... En retard pas mal mais plutôt efficaces pareils les bonobos: la scène un brin étroite pour contenir la folie ambiente: on mets le waï et on vide des caisses entières de Heineken au grand dam du diffuseur qui ne s'attendait pas à ça: qq pourparlers locos avec les locaux et via le downtown ... on mettra un certain à se retrouver toute la gang car les notre guide touristique est un peu paumé dans son propre patelin: quand on arrive, Gab' a le silence princier au bar et les autres déconnent ... ça boit d'la grosse et ça joue au pool ou avec les poules pour pas changer ... Funky F. disparait avec une petite indigène pour ne réapparaitre qu'aux aurores .... Le lendemain, elles étaient souriantes: je parle bien sûr des choristes toujours plus en forme que nous en tournée: on reprend la route via Chiboog', et on arrive sous la pluie, dans la boue pour porter le matos: c'est un gymnase comme on les aime, Rico est super content, le son va être un enfer à placer, quel défi les amis ! La première partie est pas mal folk mélancolique du cru: quand on embarque, Gonzales nous fait du preaching catho halluciné "Paix, Amour, Compassion, Tolérance" avant de se caler derrière ses fûts: ce sera long à faire lever, tant ils ont tous l'air surpris au départ de la onda qu'on sème, ici terre de punk et de hip hop: mais ça prend tranquillou jusqu'à l'hystérie finale sur "Rien n'va plus" ... On plie le tosma comme d'hab' et let's go for a party ! On échoue dans le bar/boite de nuit du coin, c'est loose mais on travaille au défrichage culturel: quelques binouzes fraîches, on rencontre Johnny, un indien cri à fière allure qui donne à Gaboo le surnom de "Gagoosh" -grizzli- après les salutations d'usage ... on sue un peu sur la piste et on descend pour des mélodies en sous-sol: pool, branlées au baby foot à qq locaux et en fin de soirée le patron qui nous rince la gueule pour attentat acoustik en la demeure jusqu'aux petites heures ... Que sigua la peda siempre !!!!

posted by Lundo 17:29

This page is powered by Blogger. Isn't yours?