dimanche, avril 8

La Smala Nueva 

Big up à tous changolos de la bonne vieille Europe !

En ces temps quelque peu troubles et tendus des élections
où ils sont tous à hésiter entre 2 visions "travail,famille & patrie" tricolorées et identitaires n'est-ce pas un devoir de santé mentale que de se lâcher grave et foutre le dawa comme des zazous tout en veillant au grain tiens !?
No pasaran !!!

Alors,nous ne sommes pas peu fiers de vous annoncer avec l'arrivée des beaux jours, entre les 2 tours une belle longue tournée partout en Europe dans moins de 3 semaines et qui démarre en fanfare en Suisse, le 27 avril, terre d'accueil de tous nos passages depuis 5 ans ...et ça va pas dérougir jusqu'à l'automne la guérilla !

On rentre en résidence et en dissidence dans 1 semaine, avec une nouvelle troupe de furieux issus de la scène alterno - donkey skonk,los eskapados,beautés vulgaires, wolfunkind et j'en passe- pour vous mijoter un set list qui déchire ... c'est un pur bonheur aussi de savoir que malgré les tangages, Anit nous rejoint bientôt guitare et violon sous le bras dès le 12 mai pour une date qui risque d'être haute en couleurs à la ferme de Gwernandour où sont passés des bands à faire rougir une tomate o.g.m ...

Un retour en Espagne qui n'est pas pour nous déplaire, une première en Allemagne pour 2 semaines -yeah !- avec un passage au G8 histoire de participer au bordel ambiant et un tour de France en bonne et due forme concocté par notre MC Benjah, je commence à avoir des fourmis d'impatience dans les cannes moi ...

Hasta pronto cabrones ! Somos locos y libres !

Lundo

vendredi, avril 6

Edito de la primavera.... 

QUE SIGUE LA LUCHA !

Salut les changolitos, cela fait un bail comme on dit que je ne m'étais pas essayé
à cet exercice passionnant de la chronique ... il y a des périodes de jachère, où l'on se laisse happer par les petites choses de l'existence ...
L'hibernation me direz vous, je dirai plutôt que ça déménage dans tous les sens:
car c'est du sud ouest, en France, face à l'océan, que votre humble serviteur vous écrit ces lignes. Nous nous sommes installés avec Maruchka et nos 2 lutins à la campagne, au calme et ce repos du guerrier nous a permis de méditer sur la suite de cette belle aventure qu'est La Chango Family...

Et nous avons choisi de planter nos racines pour un temps par ici, près de l'Espagne et face à l'Afrique, proches du bassin des musiques manouches et méditerranéennes qui nous ont si chères : ce qui amène évidemment son lot de changements ...
Dans la mouvance de Tomas Jensen & les Faux Monnayeurs, sans oublier récemment Polémil Bazar, cet hiver a été rude, voire impitoyable, pour la scène indie-world, signant la fin d'une époque: les fameux '7 ans' dont me parle votre griot du web bien nommé Mr Vlada: la musique métisse survit à peine dans la Belle Province malgré les efforts conjugués de quelques fous - je pense notamment à Yves Bernard du journal Ici et CIBL sans oublier le magicien world Dan Behrman sur Radio Cadenas - ajoutez à cela une morosité ambiante et une pincée d'altermondialisme mal comprise et étiquetée sans nuances & avec presque du mépris par nos grands amis des médias, faites mijotez et vous obtenez une grosse envie de baisser les bras ou d'aller voir ailleurs si on y est: nous avons choisi la deuxième option, plus alléchante et moins pessimiste ... mais nous comptons bien vous revenir vite, courant 2008 avec la même foi , un troisième album sous le bras ... s'il est prêt à temps ... Ce n'est pas un au revoir comme dit la chanson funèbre mais un à tout à l'heure !!

Dans la décision de ce déménagement cité plus haut, nous nous doutions qu'il y aurait immanquablement de " la casse" et que tous les guérilleros changos ne nous suivrait pas comme "un seul homme ": c'est le cas de la majeure partie de la smala ... en partie démotivés face à la réalité difficile des tournées en indépendant ... sans support ...
Et prenant aussi ce départ comme un appel d'air qui écrit qu'on est allés avec ce dream team, au bout de quelque chose ... du moins por el momento ...
Infinita tristeza ... pero sigue la lucha ...
Avec Maruchka, La Chango est notre bébé chimpanzé musical : nous allons donc avec le même enthousiasme une fois de plus retaper, pour la quatrième fois, le navire des cales jusqu'à la proue, avec la fine fleur de la scène alterno franco/espagnole ... un autre jour peut-être au Sénégal, au Mexique, qui sait ? C'est une quête, un idéal, tissé de rencontres et de voyages: nécessaire de bouger, quand le vent nous appelle ... somos gitanos ...

Je vous invite en passant à écarquiller vos mirettes sur le clip magnifique de Tshi et Iza,sur la chanson "Y'a kekchose", testament en images s'il en est du premier tome de nos aventures changolesques sur scène: du métal en fusion, vidéo et sonore et un nombre impensable d'heures de montage et d'amour sur peloche ! Aupa !

La folie de nos afters à Spa aux Francos comme ultime joyeuse émeute avant que tout le monde saute de l'aéroplane en plein vol : une putain de sacrée belle histoire que la nôtre, la route et tous ces concerts enfilés, pas loin de 600, j'en ai la buée sur mes lunettes; et quels zicos de folie y sont passés longtemps, un temps, pour atteindre "le dream team" : Gaboo le grizzli astral, Simonon moderne à la touch magique; Silvio Gonzales el Padrino, le batteur le + rapide de l'ouest; Francky Cadillac le panda chinois kung-fu man multi-fonctions, Dida el matador gaucho de la guitarra, Anit le nuage manouche solitaire, Marco le surfeur des neiges,passionné de percus, Koumba, envoûtante princesse peule & complice de ma muse et enfin le Belgium Brass Band, mené par Matéo et Mario, charmeurs de serpents funky-jazz et gentlemen cambrioleurs de ces dames ... Muchissimas gracias pour cet honneur et tous ces p'tits bonheurs renouvelés malgré les clashs possibles à chaque mauvais carrefour ...... Infinita tristeza ... pero sigue la lucha ...

Et tiens, pendant qu'on y est, 100000 mercis à tous les frères fidèles croisés sur la route, Seb le rouquin notre gars d' son et son acolyte aux lights, Vlada notre sorcier du web, Yves Archambault pour les pochettes et les affiches, Tshi et Iza pour la video guérilla ,Pru, Alain Girard, Chauvette,Tamas, Paule notre marraine et tous les bons bands croisés sur la ruta ... aux qq radios, canards de toutes sortes, journaleux patentés (ou au départ pas tentés), aux salles, aux techniciens de sons que j'ai traumatisé, mais sobre todo au publico de oro du Québec pour le feu de joie et le soutien tout simplement hallucinant ...

P.S: j'ai pu voir au hasard de la toile, sur un site voué aux questions migratoires, des commentaires à la fois drôles et douteux sur le titre " Maudit français" que nous avons offert aux radios et sur notre site pour la sacro-sainte fête de Nawel : certains me prenant pour un québécois chantant comme un français et vice versa, d'autres étant outrés par mes propos rageurs, voire fumistes : comme quoi Desproges, grand comique français devant l'éternel avait raison : " on peut rire de tout mais pas avec tout le monde " ...
À bon entendeur salut et à très bientôt sur un bout d'trottoir ou en concert, ou en concert sur un bout d'trottoir !

Lundo Chango

mercredi, octobre 25

ÉDITO DE LA ULTIMA GIRA DEL ANO: 

« Les feuilles mortes se marrent entre elles » comme dirait l’autre, et sonnent le glas des galas … Avant de marcher dans les rues à pas feutrés, neige ou slush c’est selon, de vous quitter pour un moment pour les cieux et les terres plus clémentes en hiver du sud-ouest de la maudite France, à deux pas de l’Espagne et non loin des rivages épicés du Maroc, votre humble serviteur se dédie, café chaud en main - et équitable s’il vous plait ! - , à l’écriture de cette chronique méconnue de la multitude et lue en diagonale par une petite poignée d’irréductibles aficionados de la douce ironie qui me parcourt les synapses ...

Nous étions quelques changolos au show d’adieu - avant l’éternel retour - de Tomas Jensen & les Faux Monnayeurs samedi passé au Métropolis : un beau parterre en feu, des nuances à gogo dans le set list et Pep’ le clarinettiste raggaman en forme olympique … Fan de la plume et des arrangements de ces zazous, je me suis quand même demandé, comme un point d’orgue aux conversations gargantuesques que nous partageons avec Vlada, notre griot du web, si je n’ assistais pas à la fin d’une époque : populaire en Europe, la chanson métissée par ici ne semble pas attirer beaucoup de monde en salle, en regard du rock yéyé qui tâche à grands coups de chainsaw, actuellement sous l’astre magnétique de la « hype » …

Et ce ne sont pas You Tube et Myspace, miroirs aux alouettes de la toile sacrosainte -fort utiles au demeurant- qui changeront la donne : ghettoïsé dans les réseaux alter mondialistes et malgré des années de belle guérilla festive, sans soutien aucun et sans vitrine audio-visuelle, -Musique + levant le nez sur les clips de Tomas, de Polémil, de Colectivo et autres camarades-, la scène « world » plafonne dans l’indie/fférence générale … Mais va t-on baisser les bras pour autant !? Être amer ou revanchard, quitter la scène la queue entre les jambes et dénier la petite revolucion du son ?
Que nenni cabrones !!
Venceremos porque somos libres y locos !!!

On remet le couvert, c’est clair, et ce sera « le mother soccer on ice tour ’06 » du 22 novembre au 8 décembre, la tournée de lait frappé partout dans la Belle Province, histoire de remettre le feu et les compteurs à zéro : maillots, machette, mitraillette et grosses patates dans la lucarne !!! Ok !? Alors passe le message à ton voisin, tes cousins et à tous tes frangins : tiempo de fiestas totalmente fatales avant la dinde aux attacas et l’engourdissement hivernal …

Et en guise d’épilogue aiguisé et non déguisé, en réponse aux rumeurs venant du triangle des Bermudes,comme quoi on aurait dégrisé, et bien non,pas de fuite en avant ou d’enthousiasme émoussé : on est même pas morts, et on planche fort sur des putains de beaux projets qui seront dans nos valises qu’on se le dise à l’automne 2007, après un séjour dans le Sud et 4 mois de tournée aux 4 coins de la vieille Europe …

Big up les changolitos !

Lundo

mardi, septembre 5

ÉDITO DEL INDIO LOCO : MOTHA SOCCER SUR GLACE ! 

Ça déménage, ça déménage ! Du feng shui dans notre 4 1/2, avant la grande envolée pour un long voyage dans le Sud Ouest de la maudite France et des terres épicées de l'Afrique, en éclaireur et pour se ressourcer de la douce folie des tournées changolesques ...
La Belgique nous a accueilli les bras ouverts pour des afters au Lido,un vieux cinéma transformé en Club Soda, des bars, des bouts d'trottoirs ... aïe caramba que calor ! Et un beau stage full pack de monde, le sifflet coupé comme dans un bon vieux show rock 'n' roll qu'on a terminé en acoustique, dans la foule !
Et que dire de La Rochelle et de la pura fiesta devant 40 000 personnes à Montréal !? De la pura pura cocaina natural, d'ailleurs immortalisé sur un bootleg live 06, "mother socccer tour" à tirage limité, seulement dispo aux anges vagabonds et à nos concerts ...
La Belle Province a eu aussi son lot de concerts de oufs : un passage historique à l'Échofête de 3 Pistoles, des moments bien "roots" au Festival du Message et au Crapet Soleil, notre deuxième maison, et l'électricité sur scène et pendant la parade des Rythmes du Monde à Chicoutimi: ça recharge et ça booste grave !
So, amis changolos, du 22 nov. au 9 dec. et ce partout au Québec, ne manquez pas le "Motha Soccer Sur Glace Tour ", ultime série de concerts avant notre retour en force à l'automne 2007 un live et un 3ème alboom sous nos bras poilus de chimpanzés ... Arriba la nave !

Lundo

mercredi, juin 7

Edito del verano ... mutha soccer tour ... 

Ola ola los locos, como estan ?

Et oui, comme d'hab', je me suis laissé prendre par les vertus cryogéniques de la période hivernale, ponctuée par un de six semaines dans la patrie du sub-commandante Marcos, le cerveau en jachère, la petite famille, un guitalélé en guise de compagnon, un I-pod rivé sur les oreilles la nuit avec pour faire passer les dix-douzes heures de bus entre chaque étape de Montréal hasta Mazunte y la vuelta otra vez - ce qui fait pas loin de 200h en tout ! -

Sinon, quelques coups de colère, parsemés dans le bonheur quotidien, à la lecture des hunes locales & internationales, et distillés dans l'atelier ont donné de nouvelles chansons, qu'on vous jouera très bientôt ... Les chanceux de notre doublé au Va-et-Vient en février en ont déjà eu un petit aperçu ... acoustique ...

Après s'être faits virés comme des malpropres de notre loft magique rue des pins,on aura fini par trouver une nouvelle maison non transformable en freak factory mais bien agréable pour répéter quand même, faire de la préprod et des enregistrements: cela fait deux mois que l'on travaille d'arrache-pied notre spectacle du Mutha Socccer tour 06-07 ...
De la coupe franche, du rafistolage, du sampling du "renipage" en profondeur, impitoyable avec les temps morts !
Et l'on a hâte de sortir la bête,le méchant comme vous dites ici,el gorilla chango et de mettre "une grosse patate dans la lucarne" pour paraphraser JP Papin, joueur émérite de notre bel hexagone raciste et fatigué en proie à tous les coups bas, partout où l'on va passer -voir la page concert-, tel un "huracan" musical,une équipe de foot punky reggae à 11 joueurs + notre vedette de réserve Don Rivardo au son en façade et vlada on ze web qui a d'ailleurs fait rebondir le ballon de la smala sur myspace.com/lachangofamily parcequ'on aime ça se faire des amis partout sur la planète, avec ce bel outil subversif qu'est l'internet et dont si peu se serve à bon escient, por la revolution, on s'entend ...

Ce qui nous amène pour nous mettre un peu la pression à vous parler de "Y'a kekchose" notre Podcast à venir sur notre site très prochainement, un joyeux bordel de palabres et de musique à la salsa chango ...

En parlant de rebondir et de partager dans la communauté, il semblerait que le 45 t de "Otro Mundo" live & studio fait en co/prod avec Afro Kats et Zion Zone Recordz, notre petit label équitable qui se bouge tranquillou semble porter ses fruits chez les afficionados de la zizique funky en grimpant dans quelques charts en Angleterre, Australie, lentement mais sûrement, merci à Kobal et Ilya, en lien sur notre site, histoire à suivre ...

" Trompettes de la renommée " bien embouchées, comme disait l'autre,après + de 500 concerts, et 6 ans de guérilla cette année, mais ça a l'air de tenir vaille que vaille malgré les multiples bâtons dans les roues de la caravane et la difficulté évidente à faire comprendre notre démarche insolente et libertaire à la profession: et le cas n'est apparemment pas isolé si l'on regarde autour ... so tell me sweet brothers, what is ze fucking problem !? À quand des émeutes zazoument joyeuses à TOUS les concerts de la scènes locales ? Des standards de radio et télé piratés et submergés de vos alternatives demandes ? Des graffitis et de la zique plein la rue
pour faire caguer le père Ubu et faire pousser des lotus dessus ?

En épilogue, on a de belles visites en extérieur un peu partout au Québec tout l'été, depuis 3 ans qu'on était plus de l'autre côté à notre palmares une sacrée belle pièce qui nous met le coeur en liesse: on fait les 3 Francofolies cette année en extérieur, Yes !
Montréal, Spa et La Rochelle : alors,dans une ambiance pura Mundial on attend TOUS les changolos, de la Belle Province, de Wallonie, de France et de Navarre, préparez vous à veiller tard et à larguer les amarres, let's go to da zion, it's not so far ...
"hasta la fiesta siempre mas lo tenemos que luchar ! "

Lundo

vendredi, novembre 11

ÉDITO DEL GUERRERO AU REPOS !!! 

Ola ola les Changolos ! Como estan con los vientos frios del invierno ? Ah ah ...

Cet édito est pour une rare fois rédigé de notre 4 1/2 dont nous poussons un peu plus les murs chaque jour,pour faire place aux p'tits bonheur quotidiens,avec un air de campagne et de flânerie quand même, vu que je ne fais rien ou pas grand chose par les temps qui courrent pour les autres et semblent se promener pour ma pomme,histoire d'en attraper quelques unes au passage ... En attendant que le new tonne comme une somme de gravités légères dans un ciel fourbillant d'éclairs,je fais un peu la sieste sans retourner ma veste ...

Le titre du-dit édito est un clin d'oeil à l'article du voir.ca de François Couture de la semaine dernière -il est à la page presse de notre site,me semble-t-il- ... Un papelar dans les règles de l'art comme on dit,qui pour une fois ne creuse pas les mêmes sempiternels sillons et fait entrevoir un brin d'horizon,tout en nous citant tel quel sans trop de coups de scalpel ... Alors La Chango,au repos ? Si l'on veut ... Plutôt à prendre le temps d'écouter le vent,d'écrire et de gratter un peu quand ça nous prend,pour vous offrir une moisson de nouvelles chansons au printemps

Nous avons enfin trouvé un vrai repère de zicos,au 10,des pins O. Et ça motive à activer la locomotive à idées ... La Freak Factory ... Un loft pour faire des mélodies en sous sol,de la fausse monnaie pour aider Tomas et des afters ça et là,2x fois par mois,pour nous aider à payer le loyer sans trop s'noyer ...

Alors surveillez nos rares apparitions hivernales et veillez sur vos idéals

Hasta pronto cabrones !

L.
p.s: pour les rares adeptes des chroniques,un retour sur la bamboula du Club Soda
au Coup de Coeur Francophone

lundi, octobre 3

UN POCO CANSA'O 

Ola ola les Changolitos ... c'est encore et toujours du hâvre de paix que sont pour nous les Laurentides, au Lac Désert, près de la Minerve, fief de l'inénarrable Paul Piché, que votre humble narrateur vous sert ces quelques lignes après une absence prolongée de plusieurs mois ... j'eus même cet été l'outrecuidance et la paresse de déleguer les bons soins des chroniques à mes compagnons de route, c'est dire mon entrain littéraire, pris entre la smala et le tourbillon incessant des tournées québecoises, canayennes et européennes : pas loin de cent concerts en un peu moins de neuf mois et plus de 44000 kilomètres sur la route, c'est à dire plus de la circonférence de notre chère planète bleue et une pollution honteuse de diesel répandue dans l'atmosphère, de consommation de chips et de soda dans les haltes routières, sans parler du nombre indécent de cadavres de mégots en tous genre ... Contradiction inhérente à nos propos vertueux et ô combien écolo-grano-altermondialistes de mes deux ...

Quelques accrochages d'ego ça et là, des pannes de motivation et de visibilité collective doublées d'emboutissements concrets et en règle, constat à l'appui et d'accidents bien réels, puta madre !!! Des nuits blanches à noircir le bleu du ciel à renfort de décibels, des éclats de rire et des "chopes" à plus finir,des rencontres comme s'il en pleuvait, du soleil et des lunes pour éprouver la bonne fortune,une brosse sans fin, sans fioritures de "los baros" - vos serviteurs musiciens - lachés en pleine nature chez les cousins: autant vous dire qu'ils y firent bonne figure, joyeux lurons bien plus que triste sires ... Je fus quant à moi plus tranquille, voire bucolique, ne laissant pas ma place pourtant pour quelques débordements ...

Ce qui met en lumière un peu le titre de cet édito: les couleurs seront pour nous celles du repos du guerrier, bien mérités après six mois d'une incessante tournée un peu partout pour allumer des foyers de joyeuse insurrection face à une répression rampante et grandissante continuant insidieusement à s'installer ... "Babylon Bypass", notre double opus est maintenant distribué en France via les réseaux de l'indépendance et nous en sommes très contents : c'est le résultat de deux ans de guérilla et d'acharnement et vive Vlada, notre griot bien réel de ce monde d'échanges virtuels qu'est l'internet c'est bien entre autres grâce à lui qu'on s' y est fait voir la binette ...

Mais ne passant point trop sur les radios qu'elles qu'elles soient -mise à part radio cadenas-, ni jamais dans "la boite à cons" ou plus qu'il faut dans les média, (rassurez vous on ne s'en plaint pas !) , il semblerait bien que déjà s'effacent lentement des rayons, des bacs, des libraires des disquaires nos 2 macaques libertaires,live & studio, que l'on ne trouvera bientôt que chez notre ami Archambault et un peu aussi quand même chez les Anges Vagabonds qui ont besoin d'un peu de vot'zèle pour pas trop prendre de plomb dans l'aile ... À croire que le bouche à oreille n'a pas fait des merveilles: signé ou pas, même combat !? grosse promo ou sous l'manteau, il est kif kif le bourricot !?
La jeunesse est-elle sur l' mode cathartique de la pensée unique ? Aveuglée par les faisceaux des ondes cathodiques ? Si pas télé, t'est laid ou trop cher les cds ... se pourrait-il qu'on alterne hâtif ?
que peut-on faire entre 2 spliffs ?

Le vox pop est un cyclope et comme l'intox est interlope, j'met du viandox sur l'escalope de mes souliers de misanthrope ... pas d'main la veille qu'on s'ra au top, ni sous l' soleil factice des spots, j'porte un toast au beurre de peanut mais pas prêt d'appuyer sur stop ...

Courte parenthèse semi-automatique absurde ... un peu de repos certes, mais pas d'hibernation, on vous fera bien sûr à l'automne de changolesques apparitions ...

hasta pronto tous les locos !!!

samedi, mai 14

LAS BAMBOULAS FURIOSAS !!! 

Salut les Changolos !

On en mange de la route,on en bouffe de la junk
on en fume des clopes et on en boit d'la bière ...
La moitié de notre tournée promo
pour "Babylon Bypass" est déjà dernière nous !
Et malgré les aléas des hauts et des bas,historique !

Encore une virée au Saguenay Lac St Jean & en Abbitibi
et ensuite à nous l'Ontario et les prairies en début d'été
Après ? Une tournée n'attendant pas l'autre c'est ensuite
l'Europe qui nous ouvre les bras pour deux mois ...

Ça veut dire qu'on ne sera pas là avant l'automne
et c'est pour cela qu'on vous a concocté trois putains d'belles soirées
les jeudi,vendredi,samedi 2,3,4 Juin au Lion d'Or

LAS BAMBOULAS FURIOSAS !!!

3 Soirs avec 3 groupes en première partie qu'on aime,vu que c'est la misma raya :

La Galère le 2
Oztara le 3
& Syncop le 4

ça va rocker la casbah amigo
alors pour les changolos furiosos
on a même prévu un passeport 3 soirs pour juste 30 $

elle est pas belle la vie dit !?

on se voit donc là bas !!!

Lundo et tout la smala

P.S: En passant,un immense merci au 2000 bargeots ou presque qui nous ont encouragé en live et/ou en magasin depuis le 4 avril en se procurant le "bypass" ... et à tous ceux qui nous ont élu dans le top du ICI "meilleur groupe de musique du monde" ... mucha emocion ... et à tous ceux qui votent au Baposcope -on est 1er depuis 2 semaines !!!- et qui nous encouragent aussi via les radios(encore) libres pour le moment ... idem ... rasta pronto cabrones !!!

dimanche, avril 3

BABYLON BYPASS : UN MIRACLE COLLECTIF AUTOPRODUIT! 

Ça y est !
Neuf mois de gestation, un hiver à plancher comme des titans, de la pré-prod so- so jusqu'au mastering et avec les bourgeons naissants du printemps nous sommes fin prêts à vous présenter Babylon Bypass, un double album live et studio auto-produit sans aucune subvention du gouvernement, mais qui sonne la tonne, statement punk s’il en est …vu le budget total !!!

Nous avions bien de trop de matos pour un seul CD, on était presque acculé aux coupes franches du côté live, limités par les 77m56 que nous donnent les tortillas numériques et c’est grâce à l’ouverture de Christian Breton de Outside Music notre partenaire en distribution que le rêve originel d’un double a pu voir le jour !

Un petit rewind nécessaire : on est allé frappé aux portes des familias et des amis
proches de la gang, certains comme Pru, notre fan #1, public relation 4 U, ont mis la main à la poche tandis qu’on la mettait à la pâte, Musicaction jugeant notre projet trop vert et trop poche pour nous donner un coup de main …

Le point de départ de toute cette histoire !? Un café philosophique rue Rachel en compagnie de François «White Shark» Chauvette, batteur inspiré - Les Triplettes de Belleville, Yann Perreault, Yannick Rieu et j’en passe- et sorcier anal-logique ( I mean with him there’s not shit in da mix ! ) qui a déjà donnée sa touch à Dobacaracol et Afrodizz . Personnage intense et contradictatoire, il s’investit à fond, sans jamais compter ses heures et voit en ce projet d’alboom « l’heure de l’efficacité et de la maturité », expression proverbiale devenue un running gag du band depuis …

D’autres acteurs de l’ombre dans cette expérience : Hugues Bourque, tout d’abord, alter ego du requin blanc et orpailleur de bonnes idées sans qui la mise en place des basics tracks et le marathon des mix n’auraient été possible …

Alain Girard, percussionniste et ingénieur de son amoureux des musiques du monde qui nous a fourni du précieux matos et a participé aux prises de son live du Va & Vient, du Club Soda et du Lion d’Or, en duo avec Sébastien Rivard notre soundman: un casse tête chinois vu le nombre de musiciens sur scène !!!

Sans oublier enfin Élie à qui l’on doit le son acoustique hallucinant un soir de septembre au Va & Vient …

Nous avions envie de sortir d’une lecture habituelle et d’offrir à l’auditeur un voyage plus qu’un simple alignement de chansons, celles-ci étant souvent pensées et vécues comme des carnets de route, d’où les interludes tapés sur mini disc au Sénégal -avant la pièce amoul Solo - et bamba po’ los ricos , une version chantée par un ami et jouée à la jalana, une guitare mexicaine à sept cordes, entrecoupée de discours del sub-commandante Marcos qui se bat depuis 10 ans pour la cause indigène au Chiapas … yendi alive ! qui clôture le disque studio est un extrait d’un carnaval au Ghana ramené dans les valises de Rico Lozion, dub wise qui a orchestré les montages cités plus haut et nous a offert le mix magnifique de positive people

London Calling des Clash : disque légendaire et point de départ, référentiel de notre nouvel album : un disque dense, double et éminemment politique,sans avoir le nez collé à l’actualité d’où sa force brute intacte après vingt cinq ans …

Punky reggae party … Dénoncer les injustices sociales avec un humour corrosif … Et « phagocyter » tous les styles qui nous passent sous les doigts et dans le cœur avec respect et insolence du plus trash au plus acoustique, en un carré de sable infini !

Un enregistrement live est une affaire pas mal compliquée, on s’en rend compte : être tight, inspirés et tous ensemble sur la coche, penser public mais faire en même temps attention à ca qui se joue tient au miracle ni plus ni moins surtout à 11 … Le versant acoustique qui ouvre le second disque sera étonnamment facile au regard du matériel reggae et latino … cinq concerts en multipistes auront été nécessaire pour aller puiser la quintessence de nos performances; sans oublier les heures passées à nettoyer le lick de certains instruments sur d’autres tracks … Un moment magique de cette aventure live !? Sans hésiter notre hermano Simon Gauthier à la scie musicale sur la chanson misanthrope … historique !

Préproduction dans le local de répèt’ de deux mois, trois fois par semaine, minée bien souvent par les retards et les prises de tête inhérentes à tout collectif … Et il faudra malgré tout parfaire la proposition rendus au studio Elektrik Bones

L’accouchement des basics ne sera pas chose facile : ça prend un peu d’ajustement et un certain travail d’harmonisation des egos;trouver la confiance du guerrier … un peu d’édits ça et là pour que la fondation soit inébranlable … Ce qui ne marche pas sera tapé «à chaud » dans la folie des concerts … Au fur et à mesure que les musiciens rentrent,on sent mieux l’architecture des tounes et la frustation s’évapore pour laisser place au bonheur :les textures des guitares de Didace sont profondes grâce à une recherche alchimique du bon tone sur des amplis vintage loués par Joe des Breastfeeders , idem pour les keyboards de Funky Francky: on veut un son à la fois roots et moderne, à l’image de notre univers éclaté et cosmopolite …

La section de cuivre,gonflée par la venue de Dominique Léveillée - Papa Groove, La Galère, Vénus3 - donne une moisson de soleil aux grosses pièces, Hassan El Hadi et Karim de Syncop des tours à que Dieu te bless’, respectivement au oud carcabas et à la voix; Marco nous réchauffe avec ses percus cubaines les tounes sound systeme, Maruchka et Mélissa rejoint par Carole de Dobacaracol sur 2 titres world peace riot & sun is comin’our way inoculent une belle dose de douceur et de féminité, malgré les épreuves pour atteindre tightness et harmonie !

Anit signe des arrangements somptueux de cordes - que Dieu te bless’ - mais quelle difficulté il y aura eu à graver son apport: plus à l’aise en live, c’est une évidence et caractère incompatible avec François Chauvette notre réalisateur, d’où un intense boulot de diplomatie qui en résulte, avant que les sourires n’exultent !

Un déluge retardera même le processus, le studio étant inondé, on fait les voix des gars entre les pots de peinture et les cartons, à l’arrache autour de bouteille de Jägermeister histoire de chauffer les boyaux; on re-amp’ les basses avec un gros Ampeg pour avoir du son fat ; Franck nous fait son vieux chicano, Didace est en feu pour ses solos et je peux enfin poser mes voix dans un micro Langevin vintage dans lequel a chanté nul autre que Gerry Boulet … Yeah !!!

Le temps presse mais on ouvre une dimension parallèle qui permet les ultimes collaborations rêvées : Q-Banito de Convoy Cubano pour un rap inspiré sur las cosas chicas , Buntin Neil de Inus Aso pour un ragga mystique sur positive people et enfin Papa Samb des Compagnons du Dernier Mile pour des afro electro vibes sur liberation work … Juste avant d’être papa, Alain Girard nous fait les derniers transferts et overdubs des mix live : c’est d’ailleurs chez lui au Studio Sygma qu’on a enregistré la pièce hommage au Sénégal amoul solo où sont venu collaborer Elage Diouf aux dun dun et chœurs & Nathalie Cora , déjà familière à notre univers !

Des nuits blanches, à cran, heureux, c’est selon, à mixer, à écouter et à perdre les tounes -vive la technologie – à passer sur le tape,repasser par l’ordi,pu savoir où on va à trop écouter autrui … pour enfin arriver pas frais et pas prêts chez SNB pour le mastering ! Ça marche pas ! On capote ! Et dans une ultime ligne droite, White Shark reprend solo le final mix de trois tounes au complet - otro mundo , amoul solo & en rang d’oignons – pour enfin toucher le ciel … Deuxième & dernier jour de mastering, sous l’aile de Renée Marc Aurèle, on donne la touche finale au disque live et c’est un moment de grand bonheur, livré à temps …Quatre jours de brosse historique partout à Montréal pour être sûr du son & fêter ça comme il se doit … Yes I !!!

Le résultat vaut bien trente six chandelles sans pétages de bretelles et justifie tous les doutes, les épreuves, les chicanes, les traversées de désert: l’absence de subvention nous a fait jouer avec le cœur et la rage au ventre, l’humilité des moyens a fait pédaler à bon rythme le p’tit hamster de nos cerveaux et que dire de la générosité de la smala élargie : Paule pour la coordination de la prod, Vlada por la guerilla web, Virginie et les fées de l’UQAM pour les relations de presse et Yves Archambault, frêre d’arme qui nous fait l’immense honneur de sculpter dans le bois le nom de la famille et a calligraphié comme un maître zen tout le visuel de notre album de l’affiche au flyer en passant par le merchandising et tout ça de façon bénévole …
Alors, un miracle collectif auto-produit et non suventionné,un statement punk : aucune de ces expressions n’est galvaudée mais représente bien la vérité de cette putain de belle histoire …
Yaman !!!


vendredi, janvier 7

ÉDITO DEL AÑO NUEVO !!! 

Ola ola à tous les changolos ! Et bananier 2005 ! L'année du Coq chez les chinetoks et par là même celle des maudits français en terre kébewak ... Cela faisait pas loin de trois mois que je glandais alègrement, laissant en jachère cet édito qui m'est si cher, mais que voulez vous, il est occupé le chimpanzé ... Il va de soi que toute la smala vous souhaite tout le meilleur et pleins de p'tits bonheur, des rêves pleins la caboche avec quand même quelque menue monnaie en poche !

Nous mettons la touche finale,au rythme du fuseau chango, sur le nouvel opus auto-produit de la family à grands renforts de copains et de coups de main qu'on pourra révéler bientôt : du reste,en passant nous faisons notre dernier "taping live " - c'est du bon français,ca !- en nul autre lieu que le Lion d'Or,ce 28 janvier,ce qu'on a appelé une Bamboula del Frio...

Nous allons faire la gueriila au froid et tomber la chemise avec plein d'invités surprises !!!
Yélé yélé !!! On va se boujé boujé !!!

Et muy pronto, Vlada, notre griot du web, va nous ajouter plein de nouvelles choses au souk, notamment un "jukebox chango" et des capsules vidéo pour vous faire un peu patienter quant à la sortie d'un projet DVD ...

Voili voilo, on tient la voile haut su'le bateau, tenez vous au courant des shows, on va dévoiler notre calendrier de tournée de printemps très bientôt ...
Sortie officielle de la nueva tortilla musicale: début avril ... Yes I !!!

Et en guise d'épilogue, n'oubliez pas de continuer à soutenir la scène locale, les disquaires et les radios indépendantes, super important pour garantir la diversité et la vivacité du vivier créatif: nos billets de spectacles et les derniers bootlegs collector live avant l'album sont disponibles aux Anges Vagabonds .


Lundo Chango

dimanche, octobre 3

ÉDITO DEL INDIO LOKO !!!! 

Salut les changolos,como estan ? Décidemment,il faut que je sois parmis les chaudes couleurs de l'automne,à la campagne,pour redonner un peu de vie à cet édito saisonnier:un brin de repos et de répis avant la folie qui nous attend sur les routes,dans le local puis en studio et en salle de montage,pour vous sortir au printemps unas tortillas muy especiales ... On va passer par Québec,Jonquière,Sherbrooke,Trois Rivières et bien sûr Montréal et ainsi "taper" à chaud,audio & vidéo,les bamboulas changos avec en première partie Mr Matt et La Caravane du Bonheur,ex-Me Mom and Morgentaler pour les initiés ... Ça veut dire fait passer le mot à ton voisin,histoire que les-dites fiestas soient mémorables sur la bande,con toda la raza ! Pleins de nouvelles tounes,una mezcla électrique et acoustique de plus en plus assumée et surtout notre dernier passage en province avant les bourgeons du printemps,amigo !
Alors checkes ça à la page concerts pour les détails,on s'est occupé avec Preste,notre nuevo booker,que les billets soient pas trop chers et sans vendre le punch,on vous réserve bien des surprises sous la voute étoilée ...
Sinon,bel album que celui de Tomàs et ses Faux-monnayeurs,il ne décolle pas de la sono depuis qq jours:textes qui tuent & belles textures ... "Du soleil plein la tête",putain de bon film avec Jim Carrey et Kate Winslet ... "Le livre de l'intranquillité" de Fernando Pessoa,grand poète portugais ...

vendredi, août 20

EDITO DE L'ÉTÉ LOCO !!! 

Salut les changolos !
Como estan ? Felizes como lombrizes !
J'ai entendu dire entre les branches du grand baobab festif que l'été en terre kébéwak n'avait pas été des plus ensoleillé !? Que nenni ...l'été indien sera tropical avec la family:vous aurez bientôt les dates de notre tournée d'automne, concoctée de main de maître par Louis et Éric de Preste, notre nouveau booker: on va taper partout dans la province audio & video, en vue de notre prochain opus que l'on compte bien vous servir pour le printemps avec plein de surprises avant ...

Mais en attendant, on a 2 superbes bamboulas totalmente aküstik au Va-et-Vient les 17 et 18 septembre prochains, en vue d'une tortilla bootleg de Los Changolos, la smala en fanfare version rue sans micros, avec un premier set intime sur scène pour revisiter certaines de nos chansons ...

Au menu de cet édito del bandito aujourd'hui, un retour sommaire sur notre folle tournée "Monkeys in Babylon 2004" en Europe, qui aura d'ores et déjà des suites l'an prochain et dont on vous offrira bientôt sur ce blog, dans les chroniques changolos, un apperçu plus en profondeur avec fotos, anecdotes croustillantes itou ...
Nous aurons fait pas loin de 9000 km en un mois, et traversé 6 pays - France, Belgique, Luxembourg, Italie, Suisse, Espagne -: nous n'étalerons pas la consommation de diesel, de clopes et de boissons frelatées, ce serait indécent, mais quelle aventure pareil, dans la rue, dans les p'tits bars, et en festival, totalmente fatal !

Milles et un merci donc à tous ceux qu'on a croisé et qui nous ont bien aidé sur la ruta infinita: Anso et Ju de Radio Sound System pour l'impro radio, Babeth et le posse de la Villa Mais d'Ici, Claudia et le staff d'"Under the sky" à Montreux, 2 rien merci et le chapiteau bar à Châlon, Charles Pirnay et Charles Gardier des Francos de Spa pour l'ouverture et la confiance, les lutins du Fanzine, la familia Van Vliet à Bruxelles, Gaëlle Galli notre souris zazou et notre meilleure impresario sur Paname, Lou du Café de la Plage, Eric de L'OPA, Boris de l'Imprévu II -hermano,seguro !-, Laurent, son frêre et tous les furieux du Délirium à Avignon, le magicien Chambaz et tout le village d'Orsières au complet, maman et papa pour la magnifique bamboula à st-tropez et tous ceux qui ont fait un chapeau fabuloso, les Kaltex -mi segunda familia-, Piccolo, JH, la belle famille de la châtaigneraie, la raïa de l'Aveyron, Tshi, Anita, Queen Tong et Lolo pour les folles nuits sur Barcelone, Loïc et les bargeots des Irréduktibles, Vinx, Pedro, Mono Lo, Maïte - Viva Radio Chango !-, El Mektoub, El Mariachi et tous ceux qu'on oublie, qui ont fait des km pour participer à la fête ... y muchississimas gracias a la vida !

mardi, juin 29

ÉDITO DEL VERANO LOCO !!! 

Salut les changolos ! Et oui,ça faisait un méchant boutte que cet édito dormait au gaz car je suis toujours sur la route à courir après ma queue de chimpanzé ... En parlant de route,on va t'en bouffer des kilomètres cet été:on est à Woodstock-en-Beauce le 3 juillet,à London,Ontario les 9 et 10 pour le Sunfest -Yes I !- et le 14 juillet -non c'est un hasard et non une joke-,on prend grand coucou de métal et on s'envole pour un mois d'aventures changolesques en Europe:pas loin de 7000 km où nous traverserons la France,la Suisse,la Belgique pour nous finir sur les belles plages de la Costa Brava en Espagne ... Des grosses scènes,des salles,des p'tits bars,de la rue,tout va y passer ! Nous tâcherons de trouver ça et là sur le chemin des cafés internet pour vous égrenner tels des petits poucets festifs les épisodes cocasses de notre "Monkeys in Babylon Summer Tour 2004 "
Et en passant,une tite vite dont on est super fier:la chanson "Rien n'va plus",version album,va se retrouver début août sur une compil' du label Sabor Discos avec plein de frêres de la grande smala loca ... Atcha baba ! On se revoit quant à nous à la mi-août mais surtout à l'automne avec un nouveau show et une belle tournée d'automne ... Yaman !!

lundi, mars 29

Edito del nuevo tout chaud !!! 

Salut les changolos,
Pour commencer un immence merci à Vlada,docteur es orthographe et grammaire française & griot du web qui vous a tenu au courant des aventures
individuelles de la smala pendant son break syndical ...

L'année du singe demarre sur les chapeaux de roue et c'est tant mieux:une tournée du printemps un peu partout -voir à la page concerts- et des projets plein la tête tout en faisant la fête ... On a enfin retrouvé un local digne de ce nom,noué de nouvelles ententes avec Audiogram pour vous sortir à l'automne
un cd live caliente truffé de surprises,que l'on va autoproduire et mettre en licence chez eux,dans le prolongement de la saine philosophie du "Do it with your liitle bras musclés" et nous sommes fiers qu'ils nous fassent confiance ...

On s'en reparle très bientôt,en concert et sur la toile,mais il y a des chances que l'on fasse appel à nos plus grands fans pour une formule de prévente qui nous aidera un brin,avec des kados à la clé ... pour les plus primés !!!

La bonne vieille Europe nous invite à la belle époque des cigales,tout comme ici quelques beaux festivals,mais il nous faudra encore qq temps pour vous dévoiler le calendrier histoire de pas se griller !

Sinon,venez donc souffler sur nos 4 bougies d'allumage le 8 avril au Lion d'Or à compter de 21 h:les billets sont pas cheros,il en reste encore un peu -sur place,aux anges vagabonds,à l'oblique,sur admission-

Rasta luego y arriba la nave !

dimanche, mars 14

EDITO DE LA PRIMAVERA DEL MONO !!! 

Anit en Inde avec un maître du violon classique, Rico Lauzion et Silvio en Dominique pour approfondir leur connaissance du rastafarisme originel, Eve et Mateo pour un temps au Mexique, Gaboo en Egypte la semaine prochaine avec Syncop, et votre humble serviteur en famille dans le sud de la France, à Barcelone puis Dakar, Sénégal, ces deux mois et demi de pause, de farniente, et de voyages ont été des plus bénéfiques: l'année du singe part du bon pied, la vibe est belle dans la smala et l'envie de mettre le waï de todos lados intacte: nous avons mis en place les structures nécessaires pour approndir notre quête du "Do it yourself" après un passage plein d'enseignements dans la grosse business ...
De fabuleuses rencontres, notamment avec la banda chida de Radio Chango et Radio Sound System et une entrevue à la clé -voir le lien sur le site-, des concerts survoltés à Barceloca -bientot les chroniques, c'est promis- des portes qui s'ouvrent tranquille en Europe sous le signe du partage et d'une conscience sociale sin fronteras et des nouvelles chansons, égrennées au gré des vents de l'amitié ...
Dieuredieuf los hermanos du pays de la teranga ... Give thanks ... Et pour ceux qui ont des fourmis dans les gambettes et une grosse envie de faire la fête, checkez donc notre tournée du printemps pour célébrer les quatre ans -et oui déjà !- de la smala loca ... Yes I .

mardi, décembre 23

ULTIMO ÉDITO DEL BANDITO 


Les flocons de cette veille de Noël seront la ponctuation de ce dernier édito de l'année 2003, qui s'écrit décidemment à tout coup dans notre retraite des Laurentides, près du Lac Désert ... Une magnifique cuvée pleine d'aventures, de défis, de rebondissements & de projets pour celle qui s'en vient, l'année du Singe chez les chinois-notre année quoi !-: ça pétille du côté de l'Europe, on prévoit un deuxième opus pour l'été prochain et surtout on retourne en bons appaches indé stylee pour gonfler les rangs de la guérilla locale et globale en ces temps où les dinosaures de l'industrie fusionnent pour mieux accélerer leur crépuscule ...

Ça bouge dans tous les barrios, à Paname, à Barcelone, au Mexique et chez nous: un tsunami d'éveil qui gronde & un désir de se donner la main chez de plus en plus de monde - à ce propos lire le dernier numéro de Longueur d'Ondes - et ainsi créer une belle utopie d'internationale festive avec une conscience globale bien insérée dans le mix ... D'ailleurs c'est avec un grand bonheur que nous rejoignons bientôt la clique de Radio Chango qui font un beau travail en ce sens - allez visiter leur site, il est tout bonnement écoeurant ! - ...

Trouver de nouveaux chemins de traverse,de nouvelles façons de toucher la jeunesse:les radios commerciales et la télé ronronnent dans le corporatisme et sont vendues à une certaine idée de la macdonaldisation culturelle: la vie est ailleurs en ce cas et c'est en nomades éclairés, à même la rue qu'il serait bon de fesser pour retrouver un contact radio/actif ! D'autant que le spectacle grand guignolesque de la saga rétrograde del ocidente, G8 en tête, rejoint de moins en moins de monde qui voient bien le mensonge boursoufler au ridicule et sentent la nécéssité d'embrasser la cause du multilatéralisme ... C'est donc un terreau idéal pour planter les graines d'une (r)évolution manifestive partout sur la planète et de nouvelles idées pour une meilleure vie de quartier ...

Quant à nous, on est en jachère pour les trois prochains mois, parsemés aux quatres coins de cette bonne vieille terre pour sentir la onda, voyager & méditer sur la suite à donner aux aventures de la smala: 2003 mercis à tous les changolos qui nous ont tant donné pendant les concerts et sur le site, joyeux noël - même si je me sens plus proche du Grinch et de Mr Jack, mais ça c'est une autre histoire !- et tous nos voeux de bonheur, de folie et de douceur pour cette année du Singe propice à toutes les épices ...
Et, pliant aux nombreuses demandes qui sara-bandent notre sapin chango, un 'tit cadeau, un regalo, pour ce merry Xmas: l'intégralité de la première démo live 2001 à la page méchoui-média et de nouvelles vidéos ...

Yaman !!!


lundi, novembre 10

Édito del bandito automne 2003 

Quel bonheur de savourer la douceur de l'automne dans les Laurentides après la folie de la tournée en Abbitibi et du Carnaval au Spectrum ... Un bonheur encore plus grand est de dévorer des yeux ma petite Zia,fraîchement née depuis 12 jours: elle est magnifique-c'est ma fille !- calme,éveillée, avec de grands yeux curieux et une faim à toute épreuve ...Ça te laisse à la fois joyeux et pantois avec aucun mot assez fort pour décrire le volcan émotionnel qui te brasse le thorax ...
Je travaille de nouvelles tounes sur Merlin,ma vieille guitare classique que j'ai réussit à sauver de la casse avec des mécaniques neuves et de la crazy glue à bois:je me suis ainsi découvert des talents de luthier -rires- et une increvable compagne de rue ...
C'est le temps des moissons et donc un an après la sortie de notre tortilla sur le marché,on est pas mal fiers du chemin parcouru: plus de cents shows cette année partout au Québec, une escapade en Suisse, un marathon circus francofou et une nouvelle équipe de zicos primés et proches de la vibe du noyeau chango: Didace on da électrique guitare, Funky Francky le panda halluciné aux claviers, David le pineux à la trompetta et nos nouvelles princesses choristes african vibration Kettie & Marylin ...
Après trois ans de guérilla et pas loin de 300 bamboulas au compteur, il est temps de faire de l'oeil à la Vieille Europe: on se casse fin novembre, le lendemain du show au Va-et-Vient - c'est le 22 novembre et du reste venez nombreux !- avec Rico Lauzion, plus précisement à Paris renconter labels indépendants et tourneurs pour faire grandir ailleurs la belle histoire avec une escapade de 2 mois via Mexico -de enero hasta marzo- pour gouter mango, soleil, cocos et vivre de nouvelles aventures chango formule Los Gravos ...

Surveillez en tous cas la page Méchoui Média car on vous offrira bientôt des extraits audios et vidéos du Carnaval de los muertos;idem pour la page en marge Les messages changolos, qui a pris du temps à se remettre à jour -depuis le 26 août,c'est pas peu dire !-
mais avec la grossesse de la miss,les répets,les tournées on a un brin couru après not' queue les dernier mois -rires-

Dans un autre registre, coup de coeur absolu pour le premier film de John Malkovitch "A dancer upstairs" ... Une intrigue policière et amoureuse sur fond de mouvement terroriste -à l'époque du Sentier Lumineux au Pérou,un poco a la manera de Costa Gavras ... Découverte par l'entremise de Tshi d'un recueil de poésie hallucinant "L'homme approximatif" de Tristan Tzara ... Comme beaucoup d'autres cette semaine "le tango des gens" de Sanseverino m'a mis sur le cul, tout comme "Dund" l'album des frêres Diouf: une bouffée de soleil intelligent ...

Sinon de beaux articles éclairants dans Le monde diplo et Le courrier international cette semaine autant sur la situation bolivienne que les errements américains au Moyen-Orient quant aux enjeux de pétrole ... Et pour les amoureux de la world music dans un sens noble et large, la lecture de Vibrations, dispo dans les Maisons de la presse internationale est une mine d'or pour découvrir des bon plans ...

Voilà mes queridos carmelitos ... Muchissimas gracias de toda la smala por el calor dans toutes les fiestas ... Checkez les dernières bamboulas en novembre et décembre à la page concerts pour qu'on rocke la casbah jusqu'à la ultima ... Yaman !!!


lundi, août 11

L'après-Francos 


Depuis quelques jours le temps est maussade ... une alternance d'averses violentes et d'éclaircies fugitives, à l'image de mes propres humeurs: la rosée scintille encore sur l'herbe ce matin, je bois tranquillement mon kawa, profitant à fond de ma retraite et de la vue magnifique que m'offre le lac Désert, loin des tribulations urbaines ...
Cadre idéal pour méditer la route accomplie et le chemin qui reste à faire, laisser passer en essayant de comprendre, les myriades de flashs et de manchettes qui nous parviennent des quatres coins du monde ...

Les tragiques évènements entourant la mort de Marie Trintignant, par exemple, me poursuivent comme un mantra incessant depuis une semaine: j'ai toujours été admiratif de la puissance scénique et poétique du chanteur de Noir Désir, Bertrand Cantat, je le percevais même comme un grand frêre si on peut dire, et pour l'avoir rencontré lors de leur passage au Métropolis au printemps dernier, ayant joué "Pierrot" à l'arrache avec deux potes, comme ça, avant leur deuxième show et pour finir ayant même discutaillé longuement, en backstage avec le loustic, je ne comprends pas: un mec brillant, allumé grave, écorché oui mais ô combien ouvert et généreux de sa personne: on a parlé de bouquins, de Ferré, de chamanisme mexicain, du Tibet, de son fils, Milo, étant moi aussi jeune papa, de la vie de tournée, de prendre tout ça plus roots ...

Alors,comment une âme aussi éveillée peut elle être prise dans un vortex négatif aussi intense? Karma ? Retour de flamme ? Démons dans l'alcôve ou passion dévorante ?

On ne sait pas et quelles que soient les raisons de la folie de son geste, cela n'explique pas l'encre inutile et le torrent de haine à peine contenue jusqu'à sa cellule, les exégèses faciles et la censure galopante sur les stations de radio: j'ai bien envie d'ailleurs de reprendre avec le band "Les écorchés", histoire d'enfoncer le clou après nos déboires radiophoniques suite à la dédicace faite à son égard à notre dernier show des Francos: exorciser était le maitre mot de tout ça, me poser à côté de la multitude grinçante et éclairer la noirceur avec compassion ...
J'ai remis tout cela en contexte dans une lettre ouverte et Anne-Marie Dussault a eu le geste élégant de la lire le lendemain mais tout de même: a-t-on besoin de monter collectivement au créneau de cette façon, de juger aussi âprement quelqu'un avant même qu'il y ait eu un procès en bonne et due forme et finalement de se mêler aussi intimement d'une histoire sous prétexte que les personnes concernées étaient connues du public ?

Autre manchette, chopée dans le Courrier International, cette fois: l'injuste et ubuesque arrestation d'Ali Lmralet, journaliste marocain satirique écroué sous couvert d'avoir insulté le roi et le pays et victime d'articles de loi pour le moins bancroches: au moment où le Maroc semblait s'ouvrir un peu plus aux courants libertaires et après les attentats de cet été, cette nouvelle fait foi d'un élan un brin rétrograde: de l'eau au moulin du combat mené entre autres par reporters sans frontières et qui est loin d'être un cas isolé sur la planète bleue, Cuba nous faisant de l'oeil il n'y a pas si longtemps ... Dans le foulée de mes lectures estivales, des articles passionnants au coeur du Monde Diplomatique de ce mois ci sur nos grands amis les gringos et leur paranoïa grimpante comme un liseron qui étoufferait l'arbre de vie ...

No Pasaran, sur le net, propose des chroniques passionnantes sur les villages anars globals, construits comme une alternative poétique au G8: oui, comment vivre tous ensemble et mettre en harmonie nos différences ?

Et c'est au coeur de mes réflexions quant à la tropa chango pendant cette dizaine de jours off: Léo nous a quitté, comme certains le savent, pour réaliser d'autres affaires et en raison de difficultés à dealer avec mon sale caractère ... et je lui dis "Bonne route mon frêre"... C'est sur, ça soulève des questions et de la poussière, en tout cas si on est pas trop borné: dans un gros collectif comme nous, il y a besoin d'une vision sinon c'est le bordel, d'un capitan dans la cocina tout en privilégiant l'écoute: alchimie subtile faite de pow wows, de compromis et d'entrées/sorties depuis trois ans que La Chango Family est radioactive ...
Idem pour la business, tenir son bout sans être trop raide ou mou du g'nou, notre rapport à la scène, au public et aux autres cercles concentriques comme les médias, la télé et les radios qui ne veulent rien savoir de la vibe chango, à de rares exceptions près: qu'est-ce qu'on fait avec tout ça ? -voir *-

La guérilla, certain, mais comment aller chercher la fibre activiste et militante del publico, sans pression, mais avec des réactions qui se posent en actions ? Oui,depuis quelques temps certains nous écrivent sur Le Chango Book, et nous font part de leurs feelings sur des choses dites pendant et entre les tounes, et on aime beaucoup ça: la scène est une tribune hors du commun et l'on s'en rend compte de plus en plus, sans trop d'abus non plus et de préchi-précha à la con pendant les bamboulas: là on est au coeur de l'affaire, et laissez moi vous dire, y'a d'quoi faire pour allumer la merkabah et faire rocker la casbah !!! Je viens de m'acheter une guitare électrique, checkez bientôt le nouveau matos punky reggae stylee ! High aïe aïe,no me digas, cabron !


Voilà l'été, en tout cas pour quelques semaines encore et pendant qu'on bouffe de la glace à la vanille, comme dit mon pote de Radio Chango, dans son édito rigolo, la gousse en fleur près d'un lac, on va se réveiller comme un lendemain de brosse à la rentrée avec de nouvelles lois répressives dans les gencives ...
Pero los vamos a quedarse "zen in da zion zone", tout en étant actifs, à l'instar de Michael Franti & Spearhead, un groupe reggae dont j'ai fait récemment la découverte: un mystic man qui donne à écouter une belle vibe tissée de conscience et d'éveil et qui fait beaucoup chez lui en Amérique pour sortir son public de la torpeur de la pensée unique ...
Autre perle festive que j'écoute tout en écrivant, Ozomatli, una banda de latinos basée aux States et nom maya du dieu singe, magicien et cousin de Chango: ça doit être de la dynamite live !
Toma Sidibé tourne aussi pas mal sur notre sono en ce moment: un français amoureux de l'Afrique, sorte de croisement entre Tryo et Manu Chao ... c'est frais, les orchestrations sont originales et l'album sonne comme au village; une autre rencontre, forte sur scène et sur disque, c'est Dupain, quatuor de Massilia, qui chante en occitan: mandole, vielle à roue, basse hypnotique, drum tribal ... généreux, simple, intemporel ...

* Allez, on se quitte avec un saut dans l'humour et l'impermanence: j'ai assisté, hier, après une belle balade en forêt, aux dernières touches de la réalisation d'un mandala, par Losang Samten, un tibétain s'étant démis de ses voeux monacaux il y a quelques années maintenant, et qui fût entre autres choisi par le Dalaï Lamaï pour initier l'Occident à cet art spirituel: une trentaine de personnes étaient présentes, le chien d'une amie itou, poussées comme par un hasard magique, vu le peu de publicité faite autour de l'évènement ... un bonheur de le voir travailler, à la fois disponible et entièrement à ce qu'il fait: "a natural mystic flowin' thru the air", un sentiment de paix simple et profond, ponctué d'éclats de rire pendant la cérémonie de thé pour parachever ce beau moment: "Je suis là pour aider, nous a-t-il dit avec le sourire, pour amener un peu de paix, comme vous tous, pas pour vous parler de bouddhisme, pas comme un politicien: il se dégage beaucoup de force d'un mandala, vous savez, et d'avantage encore d'un ensemble de personnes qui vibrent dans la paix."...


Ce que l'on peut faire alors ?



This page is powered by Blogger. Isn't yours?